Et vous, où êtes vous bloqué dans votre corps?

Bonjour à tous,

Depuis quelques temps, je suis fascinée par les travaux de Siska et Alan Sheets sur les neufs postures de force. Ils ont découvert que pour chaque ennéatype il y avait une posture particulière dans laquelle il était très difficile de le bouger (voir l’historique de leur découverte ici). Si vous êtes sceptique comme moi, pour info Fabien Chabreuil a été correctement typé par Alan Sheets selon cette méthode en 1996 (voir son témoignage ici et ici).

Postures de force
J’ai recherché si cette observation incroyable pouvait trouver des fondements biologiques. J’ai découvert les travaux de Godelieve Denys-Struyf, une portraitiste belge qui a fait des études de kinésithérapie et qui a défini différents types d’équilibres posturaux. Elle a identifié six chaînes musculaires dans le corps et elle relie leur sollicitation à des dimensions psychologiques. Elle en associe notamment une à l’affectif, une autre au cérébral et une troisième à la réactivité/l’impulsif, ce qui me fait penser aux trois centres. Ma méconnaissance de l’anatomie ne m’a pas permis d’aller plus loin.

Je suis également fascinée par la corrélation que Siska et Alan Sheets ont fait entre ces postures de force et les sept principaux Chakras. Ils ont donc porté à neuf le nombre de ces points « d’énergie » sur le corps, et les localisent comme suit selon les types :

Points de force
Je trouve que l’esthétique est parfaite :

  • Le 5 et le 7, types mentaux, sont rattachés à la tête
  • Le 2 et le 4, types émotionnels, sont rattachés au ventre/bassin
  • Le 1 et le 8 sont comme rattachés à la colonne vertébrale, qui fait le pont entre le centre mental (crâne) et le centre émotionnel (bassin)
  • Le 9 est sur cette même colonne vertébrale, entre le 1 et le 8.
  • Le 3, le 6 et le 9 forment un triangle au milieu de tout ça

J’ai trouvé intéressant de découvrir au hasard de mes recherches, que des équivalents aux chakras se retrouvaient dans d’autres disciplines (médecine chinoise par exemple). Je pense notamment à cette planche d’un livre d’ésotérisme d’un mystique allemand, Johann Georg Gichtel, qui date de 1701, où certaines passions apparaissent dans des sphères sur un corps humain (colère, avarice, orgueil), bien qu’il n’y ait pas de correspondance avec la localisation des points/passions avec ceux d’Alan et Siska Sheets :


Autre chose que j’ai remarqué (sans en avoir vu la mention de la part de Siska et Alan Sheets), et à une exception près, si on relie les points entre eux, dans le sens des traits d’intégration/désintégration de la figure de l’ennéagramme (1-> 7 -> 5 -> 8 -> 4 -> 2 -> 1), on créer un chemin qui parcours le corps de façon linéaire et circulaire à sa surface. Cela m’évoque le "petit circuit céleste " dont je ne connais pas grand-chose, si ce n’est que c’est une respiration de Qi Gong qui reproduit ce circuit :

respiration
Tout ça pour dire que j’aimerais bien relier ce petit délire ésotérico-intellectuel à quelque chose de tangible.

Je vous livre en vrac mes associations d’idées, avant de vous demander quelles sont les vôtres.

Type 5 : J’ai été frappé l’autre jour par cette remarque de @Patrick5

Pour ma part, quasiment à chaque fois que je vais voir un ostéopathe, j’apprends que « c’est tout bloqué à l’arrière de mon crâne », alors que j’y vais pour des douleurs ou des traumatismes physiques qui sont situés à des endroits dans mon corps qui n’ont rien à voir.

Alan et Siska Sheets disent que les point de forces sont des points que l’on a tendance à mettre en valeur, par des bijoux ou des accessoires. C’est marrant parce que pendant des années, petite fille, je portais des serre-têtes tous les jours, j’en avais toute une collection.

Type 1 : l’emplacement du point de force m’évoque la formation réactionnelle

Type 9 : Je fais le lien avec ces témoignages sur l’Enné-agora, de 9 qui parlent de « barre » dans les épaules en désintégration, associée par un ostéopathe à une posture de renfermement et de dévalorisation.

Je repense à cette remarque que m’avait faite une étudiante de l’IFE formée à la synergologie quand je lui avais montré une photo de mon conjoint 9 : Il avait les épaule tombantes, typique du 9 d’après-elle.

Type 4 : De mémoire, la posture caractéristique du type 4 prend sa source à peu près au même niveau que là où Alan et Siska localisent le point de force du type?

Type 8 : J’en ai discuté à une époque avec une stagiaire de l’IFE 8 mu, qui m’avait indiqué avoir un gros problème osthéo au niveau du coccyx.

Avez-vous des éléments à ce sujet à partager ? Je ne voudrais pas perdre trop de temps là-dessus, je suis déjà limite à tomber dans le piège de la voie du Magicien vue en stage Essence :warning:. Mais ça faisait quand même une petite collection d’éléments troublants qui méritais je trouve, d’être confrontée à l’épreuve de la réalité et du partage. Dans tous les cas cette petite synthèse de mes pérégrinations sera tracée ici, et ça peut faire gagner du temps à d’autres.

Très amicalement,
Claire

1 J'aime

Bonjour à tous,

Je suis une fidèle lectrice de l’Enné-Agora et comme toi @Claire5 je suis tombée sur ces deux conversations. J’avais trouvé à l’époque le sujet intéressant et cette technique étonnante. Depuis je n’ai pas fait de recherches spécifiques sur ce thème mais je peux tout de même partager avec vous une petite anecdote.

Je n’ai expérimenté qu’une seule fois la véracité de cette technique et de manière totalement imprévue. J’ai spontanément utilisé cette position pour arrêter l’élan de quelqu’un et cette personne, (un homme bien plus lourd et fort que moi, en colère et lancé dans un mouvement qui l’éloignait de moi) a été arrêtée net dans son élan. Elle a même été déséquilibrée.

Je précise aussi que pour ma part je n’ai pas bougé d’un poil et que j’ai ressenti un enracinement puissant, une stabilité profonde, ainsi qu’un grand calme alors que la situation était tendue. J’ai agi de manière totalement spontanée et non réfléchie. Il s’agissait strictement de la position du 6 décrite sur le schéma de ton message, une jambe en avant légèrement pliée, les mains positionnées au niveau du plexus solaire, les bras légèrement repliés.

Voilà c’est tout ce que je peux en dire :slightly_smiling_face:

Très amicalement,

Merci Claire pour cet aperçu passionnant, je vais prendre le temps de lire les références et de tester la posture. Concernant ta question sur la posture du 4, je peux rafraîchir votre mémoire sur la posture vue dans le stage - elle ne recoupe pas un point particulier : la « posture sous stress » est en fait une instabilité/agitation du corps entier, comme si l’on était monté sur les planches des kinés pour travailler la proprioception !
Toutefois, je peux apporter un témoignage d’une autre source pour corroborer en partie cette fixation énergétique du 4 dans la localisation du schéma au niveau de la « présence de base » en haptonomie

(il faut que je relise la théorie, et j’aimerai voir ce qu’on en dit en Tai chi, que j’ai aussi pratiqué) : je pratique le chant lyrique, dans lequel la posture est un point crucial, dont les déséquilibres et blocage impactent fortement la technique vocale, la résonance et le souffle. Ma tendance est celle d’un appui en couvercle sur cette zone, avec une contre cambrure qui bloque la tonicité.

Bonjour tout le monde !

Merci @Claire5 pour ce partage passionnant! Cela me donne envie d’en savoir plus… (aïe, aïe, … :innocent: ). Pour un premier pied dans les travaux de Siska et Alan Sheets, tu me conseillerais de commencer par quoi ?

A propos des localisations corporelles, j’introduis ci-dessous un autre ensemble d’observations, issus de Hudson en stage présentiel (je pars du haut du corps vers le bas), lors d’une connexion aux qualités essentielles :
Pour le mental :

  • Le 7 perçoit la liberté comme un espace ouvert au sommet du crâne
  • Le 5 perçoit la clarté comme un point de concentration et de calme au 3ème oeil
  • Le 6 perçoit l’intuition de ce qu’il doit responsablement être fait, comme une ouverture au centre du crâne

Pour l’émotionnel :

  • Le 2 perçoit l’amour comme une chaleur au niveau du coeur, mais devant le coeur
  • Le 3 perçoit son identité et se connecte à ses émotions au centre du coeur
  • Le 4 perçoit son intimité identitaire à l’arrière du coeur

Pour l’instinctif :

  • Le 8 perçoit sa vitalité au niveau des hanches, et autour du bassin
  • Le 1 perçoit son intégrité le long de la droiture (non raide) de sa colonne vertébrale, comme tiré vers le haut
  • Le 9 perçoit sa présence ici et maintenant globalement dans son corps

Mes observations sur ce qui est probablement des observations complémentaires et non forcément contradictoires :

  • Les chakras rattachent les émotions au ventre, alors que la connexion aux qualités essentielles selon Hudson est perçue autour du coeur pour les émotions.
  • il y a une inversion pour les 5 et 7 par rapport au schéma
  • le 6 est dans la tête plutôt qu’au centre de la poitrine
  • la triade instinctive peut correspondre, mais ça se discute

Hudson parle clairement, pour les localisations ci-dessus, de connexion aux qualités essentielles de notre ennéatype, lorsqu’on est au meilleur de nous-même et connecté à notre Essence. En prenant comme hypothèse que les observations des chakras, de Siska et Alan Sheets et de Hudson sont fondées et valides, ceci pourrait nous mettre dans une perception différente selon la façon dont notre attention est positionnée. Ainsi, localiser où la perception a lieu dans le corps pourrait peut-être indiquer la forme de l’attention et de l’intégration?
Par exemple, si le 5 perçoit par le 3ème oeil ou par le sommet du crâne, cela pourrait correspondre à plusieurs états attentionnels différents.

Très amicalement,
Patrick

Bonjour à tous,

Je n’ai pas réussi à me procurer leurs livres. J’ai essentiellement consulté leur site internet. La partie la plus intéressante selon moi est la partie « History » où ils présentent le cheminement qui les a conduit à découvrir les neufs postures de force et la corrélation avec les chakras. Je n’adhère pas à la suite de leurs découvertes (expression du type sur le visage, lien avec les fréquences sonores, etc.).

J’en étais rapidement arrivée à la conclusion que pour approfondir, je devais me former auprès d’eux. J’avais été en contact avec Siv Roland qui est leur représentante en Europe, et j’avais envisagé de suivre les bases un weekend chez elle à Oslo. J’ai eu un problème de santé à cette époque qui m’a empêché de voyager pendant plusieurs mois. Et ensuite j’ai laissé tombé car j’ai jugé que mon anglais à l’oral était vraiment trop mauvais (et je n’adhère pas à la partie musicale développée par Siv Roland).
Mais si un jour un groupe de motivés se constitue, avec un bon interprète, on pourra la faire venir en France :smile:! (Elle s’est déjà déplacée en Allemagne pour former).

Il est intéressant de constater ces similitudes entres les localisation de Russ Hudson et celles de Siska et Alan Sheets. Tu veux dire que tu as suivi un stage avec lui?

J’étais partie dans l’idée, en suivant les adages que « l’énergie va là où va l’attention » et que l’ego correspond a une « attention étroitement focalisée », que les points de force localisaient notre ego, et qu’un travail de développement spirituel dans le corps consisterait à faire circuler l’attention à l’ensemble des points de force, en suivant le sens d’intégration.

Par exemple en tant que 5 alpha, je ferai passer mon attention du sommet de mon crâne à mon coccyx (point 8). Ce qui concrètement a pour effet de me redresser et de me mettre dans une posture plus dynamique et affirmée.

Mais d’autres hypothèses sont possibles.

Très amicalement,
Claire