Description de l'Ennéatype 2

Ce message est un message de type « wiki ».
Il a vocation à devenir une description collective co-construite de l’Enneatype 2.
Pour modifier ce contenu, il suffit de cliquer sur l’ « icone crayon » en haut à droite de ce message.
Avant de fusionner vos contributions, nous vous proposons de les poster en réponse à ce message pour conserver le maximum de pluralité de point de vue.

Voilà ma proposition pour la description de l’enneatype 2:

L’enneatype 2 a pour centre préféré le centre Emotionnel.
Il entretient donc un rapport particulier à l’image de lui-même.
Son attention est plutôt orienté vers l’extérieur, c’est à dire vers les personnes autour de lui.

Le centre émotionnel s’occupe de ressentir et vivre nos émotions et/ou celle des autres.

Comme le 2 est orienté vers l’extérieur, il est centré sur les émotions des personnes autour de lui. Il a tendance à fusionner avec ces personnes qui sont importantes pour lui et ressentir les émotions qu’ils ressentent.

Cette fusion est à l’origine de l’orientation du 2 qui est l’Amour.

Le 2 est tellement orienté vers l’extérieur qu’à l’opposé de son orientation, sa compulsion est d’éviter de reconnaître ses besoins.

Cette tendance à ressentir les émotions des autres lui donne la croyance qu’il sait mieux qu’eux ce dont ils ont besoin. C’est cette croyance qui produit la Passion du 2: l’Orgueil (l’orgeuil de croire qu’on sait mieux que les autres ce dont ils ont besoin)

Profondément, le 2 cherche en retour à être aimé autant qu’il aime. Pour cela, il utilise sa Fixation: la flatterie. Et si la personne en face du 2 ne répond pas favorablement à son aide, la Fixation devient du dédain.

Quand le 2 va bien, il peut se connecter à sa vertue d’Humilité qui lui permet de trouver un juste équilibre entre ses propres besoins et ceux des autres. Ce détachement du besoin des autres lui permet d’atteindre l’Idée supérieur de Liberté.

Merci pour cette belle description de l’enneatype 2 :slightly_smiling_face:
Etant débutant dans la découverte de l’enneagramme, je n’avais jamais lu la façon dont les deux Fixations coexistaient ! Encore merci pour cette belle découverte !

1 J'aime

Bonjour à tous,

Voici ma contribution pour l’ennéatype 2 !


Approfondissement : description détaillée de l’Ennéatype 2


1. Essence de la personnalité : Orientation saine

La personne d’Ennéatype 2 souhaite être quelqu’un d’aimant, d’aidant, quelqu’un qui crée des relations et apporte ses services pour satisfaire les besoins des autres. Elle est guidée par l’amour qu’elle ressent au contact de l’aide aux autres.

Lorsqu’elle va bien, cet amour et l’aide qu’elle apporte sont mesurés, conformes aux besoins réalistes des autres, sans contrepartie. Le 2 se connecte à l’autre avec son cœur, avec chaleur. C’est une personne qui vit alors avec un amour inconditionnel, qui ne dépend ni de sa valeur, ni de la situation de l’autre.


2. Ego de la personnalité : caricature de l’Orientation

Lorsque l’égo prend le dessus, le vouloir aider devient une quête frénétique de toujours satisfaire les besoins des autres, sans même que des demandes de leur part ne soient réalisées.

Ainsi, son amour et son aide sont une quête sans fin : il y a toujours un besoin extérieur à satisfaire.


3. Synthèse du fonctionnement de l’égo

Le 2 préfère l’utilisation de son centre émotionnel vers l’extérieur. Il est ainsi impulsé par l’émotion qu’il y a dans la relation avec les autres, via un sentiment d’amour. C’est donc une personne qui est très relationnelle, qui aime échanger avec les autres. Et la satisfaction émotionnelle provient de ce qu’il peut apporter aux autres : de l’aide. Il se définit donc par l’aide qu’il apporte, c’est sa perception subjective de son identité. Ainsi, son égo va vouloir toujours satisfaire des besoins extérieurs, voire en créer lorsque l’égo met la barre trop haute. Ceci mène à une asymétrie : pour le 2, je n’ai pas de besoin, mais vous, vous en avez que je peux satisfaire, ce qui s’appelle de l’orgueil, d’autant plus que le 2 cherche à éviter à tout prix de reconnaître ses propres besoins.

Lorsque l’égo est bien présent, la stratégie de flatterie entre alors en action afin de séduire l’autre à créer la relation. Si l’aide est refusée, c’est alors l’identité du 2 qui est perçue comme niée : colère, tristesse sont alors des réactions possibles.

Lorsque la personne de type 2 va très mal, lorsque l’égo prend intensément les commandes, elle peut alors inconsciemment manipuler l’autre émotionnellement jusqu’à le rendre dépendant. L’autre peut alors ressentir de la culpabilité à résister à son aide.


4. Centre préféré

Le 2 a comme préférence son centre émotionnel orienté vers l’extérieur. L’expression du centre émotionnel est liée au vécu et à l’expression des émotions, mais aussi à l’image et au sens de l’identité. C’est donc une personne qui mobilise préférentiellement toute sa capacité émotionnelle dirigée vers les autres. Cela en fait souvent des personnes très relationnelles, sociales, aimantes et attachantes. C’est une personne très attachée à l’expression de la gentillesse.

Ennéatype émotionnel, le 2 est avant tout une personne qui agit en fonction de ce qu’elle ressent. Une théorie ou une action n’a d’intérêt que si elle permet d’aider quelqu’un. Et elle souhaite aider les autres. Pour cela, elle a développé une intuition à deviner les besoins des autres afin de pouvoir les satisfaire.


5. Compulsion de l’égo

La compulsion de l’égo de type 2 est d’éviter de reconnaître ses propres besoins à tout prix. Le 2 vit comme de l’égoïsme le fait de vouloir satisfaire ses besoins. Son attention est donc focalisée sur les besoins des autres. Toutefois, il sait qu’il a des besoins, mais sa fierté lui interdit de les manifester.

Pour le 2, il faut donner pour recevoir, il attend ainsi de l’autre un retour, au vu de tous ses sacrifices, vu tout ce que je fais pour toi. Il s’agit de l’effet boule de cristal : l’autre doit deviner les besoins du 2 à satisfaire, car le 2 a des besoins immenses et des attentes émotionnelles. Mais si l’autre vient effectivement à satisfaire les besoins du 2, alors le 2 pourra nier ce besoin-là, par peur, inconsciente, d’être vu comme égoïste et de ne plus être aimé.

Une caractéristique de l’égo de 2 est la fusion : la personne de type 2 fusionne avec l’état émotionnel de l’autre afin de percevoir son besoin (réel ou imaginaire), et peut aller jusqu’à vivre ses propres besoins (refoulés) par l’intermédiaire de l’autre, via ce mécanisme de fusion. Ainsi, le 2 croit savoir mieux que l’autre ce dont l’autre a besoin, il perçoit, ressent son besoin, et vu qu’il est perçu, il va de fait tenter de le satisfaire, quitte à mettre un pied chez l’autre dès qu’il a entrouvert la porte.

La peur de base du 2 est d’être indigne d’être aimé, ne pas être voulu. Son désir de base est d’être aimé. Il va donc mettre toute son énergie pour éviter d’être rejeté, et sa stratégie égotique pourra aller jusqu’à inventer, inconsciemment, des besoins chez les autres afin de les satisfaire. En effet, le 2 définit son identité sur l’autre qu’il apporte aux autres. Lorsque l’aide est niée, c’est son identité qui est niée, et donc le 2 se sent rejeté et non aimé.


6. Mécanisme de défense

Le mécanisme de défense du 2 est la répression. Ceci consiste à supprimer de son champ de conscience ses propres besoins, afin de pouvoir consacrer toute son attention sur les besoins des autres.

Le 2 connaît ses besoins mais refuse de les reconnaître. Mais lorsque ses besoins le font crouler sous la culpabilité de l’égoïsme, ou lorsque ses besoins l’empêchent de porter son attention sur les autres, alors le 2 active ce mécanisme de répression.


7. Passion et Fixation

La Passion émotionnelle du 2 est l’orgueil et sa Fixation mentale est la flatterie et le dédain. L’égo du 2 lui fait croire qu’il est là pour satisfaire les besoins des autres, que lui n’en a pas. Il lui fait croire que les autres ont de la chance que lui soit là, car, que feraient-ils sans lui, créant ainsi des relations asymétriques, ce qui s’appelle de l’orgueil.

La flatterie est une stratégie permettant de se dévaloriser soi et de valoriser l’autre, incitant ainsi l’autre à tomber sous le charme du 2, alors de pouvoir alors le satisfaire. Si l’autre résiste et que l’égo du 2 est fort, il pourra alors se faire insistant, voire pour certains 2 user d’une forte séduction, ou même de manipulation émotionnelle, en se montrant triste et déçu, créant alors chez l’autre un sentiment de culpabilité d’être aussi mauvais. Si l’autre ne cède pas, alors le 2 est touché, nié dans sa propre identité, il croule sous des sentiments forts, et pourra alors user de dédain : qui est-il pour me refuser, il ne me mérite pas. Quel ingrat!


8. Contrepassion^1

Lorsque le 2 vit son égo alors qu’il n’est plus connecté à son Orientation d’amour et d’aide, il entre alors en guerre contre son égo, en ayant l’impression d’avoir réglé sa problématique d’orgueil, de flatterie et de dédain… avec fierté (signe que l’égo est toujours aux commandes).

Alors, le 2 vit sa contrepassion d’effacement, caricature de sa vertu d’humilité. Il peut affirmer que ce qu’il apporte aux autres est dérisoire, voire qu’il ne se considère que comme un intermédiaire. Il peut remercier intensément les autres de ce qu’ils lui apportent, se rabaisser et se dévaloriser. L’orgueil, toujours présent, a alors pour objet sa fausse humilité.



9. Vertu et Idée Supérieure

Lorsque la personne de type 2 se connecte à ses qualités essentielles, lorsqu’elle vit avec plus de présence dans le moment présent, consciente de ses propres mécanismes intérieurs, le cercle vicieux de la préoccupation identitaire s’estompe, sans forcément disparaître, mais au profit d’un vécu intérieur d’humilité. Humilité de reconnaître qu’il n’est pas supérieur aux autres (par le fait que les autres ont des besoins que lui n’a pas),. humilité aussi d’aider les autres pour des besoins clairs et réalistes. Elle se reconnecte alors à l’amour inconditionnel, en vivant dans le présent.

Elle se connecte alors à son idée supérieure de liberté : elle est enfin libre de vivre ses propres besoins, de les satisfaire sans paraître égoïste. Elle est enfin libre de vivre son estime de soi sans se dévaloriser et pratiquer des activités qui la satisfont à elle.


Résumé des caractéristiques de l'Ennéatype 2


Orientation : Amour, Aide


Dans l’Ego :

  • Compulsion : Éviter de reconnaître ses propres besoins à tout prix
  • Mécanisme de défense : Répression
  • Passion émotionnelle : Orgueil
  • Fixation mentale : Flatterie, Dédain
  • Fierté : J’aime, j’aide

2-web-loss


Dans l’Essence :

  • Qualité essentielle : Amour inconditionnel
  • Vertu émotionnelle : Humilité
  • Idée supérieure mentale : Liberté

[^1] Les contrepassions sont un concept découvert par Patricia & Fabien Chabreuil. Pour en savoir plus : Passions et contrepassions



Crédits photos :
mixailan (3792816) sur pixabay
Alexas_Fotos (3283741) sur pixabay
AdinaVoicu (1020800) sur pixabay
rickey123 (2895337) sur pixabay
Andre Ouellet (FzECg2eNhj4) sur unsplash
272447 (939723) sur pixabay
RobinHiggins (3082830) sur pixabay

Bonjour à tous,

Voici ma proposition, elle reprend les bases du travail collaboratif effectué avec @Fantasio sur l’ennéatype 1 . A revoir avec toi donc Fantasio et bien sur les remarques et suggestions de tous sont les bienvenues :slightly_smiling_face:

Fonctionnement égotique : Amour et aide (orientation), sont les cadeaux que le 2 voudrait apporter au monde. Cela fait de lui quelqu’un qui exprime son amour pour les autres par son aide (centre émotionnel préféré). Il se focalise sur les autres, et est très attentif à leurs émotions (direction d’utilisation extérieure). La question identitaire est fondamentale chez les personnes appartenant au centre émotionnel, cette quête est reliée chez le 2 à l’aide et à l’amour qu’il donne aux autres. Il désire par-dessus être voulu (désir de base) et à peur d’être indigne d’être aimé ou désiré (peur de base). Il croit que s’il prend en compte ses propres besoins il ne pourra pas aimer et aider les autres, aussi il ignore ses besoins (compulsion). Pour y parvenir, il utilise la répression (mécanisme de défense), il réprime, étouffe dans l’œuf tout sentiment, toute émotion qui ne cadre pas avec son image idéale de personne aimante, désintéressée, attentionnée et passionnée. Il peut ainsi croire qu’il n’a pas fait passer ses besoins avant ceux des autres. Le 2 donne tant de lui-même qu’il en ressent de l’orgueil (passion). Donner devient pour lui essentiel, puisque cela définit son identité. Il veut donc à tout prix pouvoir continuer et pour cela il manipule émotionnellement les autres par la flatterie (fixation), il les considère comme des assistés et en ressent du dédain (fixation).

Contretype : Il y a des moments où le 2 croit être connecté à son essence mais il ne vit en réalité que des caricatures égotiques de ses qualités essentielles. Il en est fier, signe que l’ego est toujours là. Il est également inconscient de la présence de sa passion et de sa fixation. Dans ces moments-là il vit l’effacement (contrepassion et caricature de sa vertu, l’humilité). L’effacement implique qu’il prend sur lui pour se mettre en retrait, ce n’est pas de l’humilité, l’orgueil est toujours là.

Connexion à l’essence : Lorsque le 2 se connecte à son essence et donc au réel, il vit l’humilité (vertu) et la liberté (idée supérieure). Il comprend et accepte que l’amour n’est pas seulement donné, il est aussi reçu (humilité) et dans la relation équilibrée qu’il vit avec les autres, il n’a plus besoin de toujours donner plus pour se sentir exister aux yeux des autres, il tient compte de ses besoins tout autant que de ceux des autres (liberté).

Amicalement,

Bonjour à tous,

Merci pour cette contribution :slightly_smiling_face:

Si j’ai bien compris, la personne de type 2 non intégrée cherche la fusion dans la relation pour percevoir le besoin de l’autre. Pour l’Enneatype 2, est ce que la fusion existe pour d’autres raisons ? Par exemple pour compenser, réparer la problématique liée à l’identité et à l’image de l’Enneatype 2…

D’autre part, via la Fixation propre à l’Enneatype 9 : l’oubli de soi, il y’a là une autre manière de vivre la fusion dans la relation. Je peux la vivre encore et je dois être très vigilant pour ne pas tomber dans cet écueil ! En tant que personne de type 9, j’ai souvent l’impression que l’oubli de soi est parfois nécessaire dans la relation… Pffffff ! ce piège me fait aujourd’hui très peur ! Les conséquences de la fusion ont un cout exorbitant… Pourrions nous dire que le risque de la fusion existe chez la personne non intégré de type 2 et la personne de type 9 pour une seule et unique raison ? Parce que les orientations de ces deux enneatypes ont une similitude… Je me demande si c’est possible de trouver des similitudes lorsque les motivations sont différentes… Bref, je suis dans le brouillard :joy:

Bien amicalement,

1 J'aime

Bonjour Fabrice,

Les personnes d’ennéatypes 2 et 9 sont effectivement les champions de la fusion! Ceci est un mécanisme automatique, égotique, et conforte la personne dans ses passions (2:orgueil, 9:paresse à soi) et fixations (2:flatterie,dédain, 9:oubli de soi), afin d’atteindre l’orientation (2:amour,aide, 9:acceptation,soutien).

Chaque personnes de type 2 ou 9 va trouver ses propres façons (inconscientes) de fusionner afin de satisfaire le mécanisme de l’égo.

Oui, fusionner afin d’apporter son amour, via la satisfaction des besoins, via l’identification à l’aide apportée, sera un bon moyen pour un 2 de tenter de résoudre sa problématique d’identité et d’image.

Il existe même un modèle plus comportemental très répandu dans les entreprises qui confond justement ces deux ennéatypes, parce qu’en observation de surface, ils peuvent présenter de nombreuses similitudes. L’Ennéagramme observe les motivations inconscientes sous-jacentes, et à ce niveau-là, on peut distinguer plus clairement les motivations 2 et 9, alors que dans l’observation des comportements, il y a toujours une limite atteinte (culturelle, histoire de vie de la personne, originalité propre, traumatismes, …).

Très amicalement,
Patrick

1 J'aime

Merci Patrick pour ta réponse. :slight_smile:

Me rappeler que l’égo opère (certes de façon maladroite) toujours dans un seul but, atteindre l’orientation me touche ! Et me permettra de nuancer ma posture intérieure lorsque il me prend de juger l’humanité sans nuances. Bon bien sur, dans certaines circonstances j’oublierai encore de nuancer :joy:

Bien amicalement,
Fabrice