Rêves et ego

Bonjour tout le monde !

Fut un temps je tenais un carnet de rêves, je dois dire que malgré l’expérience très intéressante et pleine d’enseignements que cela a été pour moi, je n’y inscris plus guère que des rêves vraiment très marquants. Il y a donc un moment que je n’y ai rien noté.

Je me souviens que lorsque j’ai fait le stage Néti Néti de l’IFE en décembre 2018, dans la nuit de samedi à dimanche, j’avais réalisé que ma False Core était bel et bien présente dans mes rêves. Je me souviens aussi du goût doux-amer que cela m’avait laissé… Eh bien la nuit dernière j’ai réalisé que je projetais aussi dans mes rêves :sweat_smile:

Je suis d’ennéatype 6 et à l’état de veille, la projection reste encore pour moi difficile à repérer. En général il me faut plusieurs heures voir mêmes plusieurs jours avant que cela remonte à ma conscience. Cette nuit j’ai fait un rêve dans lequel je suis aux toilettes (désolée pour l’image mais c’est un symbole assez courant), les toilettes représentent souvent dans les rêves le processus de travail sur soi. Je suis en compagnie de deux femmes et bien que les toilettes n’aient pas de portes, je n’hésite pas longtemps avant de me décider à y uriner. Entre alors trois hommes, l’un deux s’arrête près de moi, je l’interpelle alors en lui disant « Ben dis-donc ça te gêne pas ! ». Il me répond alors « si si, bien sûr… ».
Dès mon réveil j’ai réalisé que j’avais projeté sur l’homme de mon rêve ma propre gêne à uriner en public. Est-ce dû à l’état très particulier qui précède et suit le sommeil ? Un état dans lequel nous avons accès plus facilement à notre inconscient et à notre intuition ? Toujours est-il que j’ai repéré la projection dès mon réveil.

Là où ça devient compliqué c’est que aussi bien le « moi » que l’« homme » de mon rêve sont des représentations symboliques de moi-même ou de parties de moi-même, ainsi donc j’ai projeté sur moi-même… :thinking:

Aïe, aïe, aïe je crois que j’ai mal à la tête ! :woozy_face: :upside_down_face:

Très amicalement,

1 J'aime

Merci pour ce témoignage @Alice-et-le-lapin, j’ai bien souris :slight_smile:

Moi aussi j’essaye de noter mes rêves depuis un travail psychothérapeutique qui date de mon premier divorce il y a un peu moins de 20ans. C’est là que j’ai appris à « lire » mes rêves et combien le sujet est absolument passionnant.

Pendant ces séances de psy, impossible de me souvenir de mes rêves! Du coup, j’avais pris le réflexe de les noter… quand j’arrivais à m’en souvenir le matin !
Car c’est bien là le problème: je ne me souviens quasiment jamais de mes rêves!! :sweat:

Comme tu l’écris: nos rêves mettent en scène des représentations symboliques de nous même… C’est donc bien moi que j’oublie…
La fixation d’oubli de soi est là…

Par contre, il m’arrive très souvent d’avoir des intuitions dans la nuit. Surtout pour débloquer des conflits importants que j’ai « oubliés » dans mon boulot. La solution m’apparait spontanément dans la nuit et le matin, tout est clair ! C’est très agréable quand cela arrive :slight_smile: (ca m’ait bien arrivé 2 ou 3 fois depuis le début de l’année)

Lighyli.

1 J'aime

C’est de l’auto-self-projection, nouveau concept :sweat_smile:

Merci pour ce témoignage @Alice-et-le-lapin, je fait également le lien avec moi. Dans la nuit du samedi au dimanche où j’ai découvert ma False Core, j’en ai aussi rêvée!
Je pourrai le détailler dans la section privée du forum (car False Core), mais cela avait été central dans le rêve.

Je ne me souviens pas de rêve d’Isolation ou d’Avarice, mais je vais y rester attentif :slight_smile:

Très amicalement,
Patrick

En effet je me suis fais la même réflexion :thinking: pourtant, au réveil il était évident pour moi qu’il y avait eu projection. Dans mon rêve, je considérais cet homme avec méfiance et m’interrogeais sur ses intentions, la peur, le doute et la suspicion étaient donc présents ! Je pense que comme la partie de moi identifiée à la rêveuse n’était pas consciente que le « voyeur » masculin était aussi une émanation de mon inconscient, elle a donc pu de ce fait le traiter comme un personnage extérieur :sweat_smile: … je reconnais que c’est un peu schizophrénique :crazy_face:

Mon égo de 6 est bel et bien présent dans mes rêves, et après tout c’est bien normal. J’y retrouve mes mécanismes égotiques, notamment la peur, mais aussi mes croyances. Il y a même une fois où j’ai rêvé du chef Piège (Jean-François Piège, le cuisinier), le message était on ne peut plus clair !

Pour m’aider à interpréter mes rêves, je consulte souvent le site de Tristan-Frédéric Moir, abcdRêve. Voilà un des sens qu’il donne à la couleur blanche dans les rêves (je précise que dans mon rêve tout était blanc, les murs, les vêtements, les sols…) :

Dans un sens neutre, le blanc est un support. C’est la feuille blanche qu’il nous faut remplir. C’est aussi l’écran de nos projections. Dans tous les cas, le blanc est générateur d’angoisse, oppressant. Il confronte un individu à sa solitude et à sa peur du vide.

Interpellant non ?

J’ai hâte de lire ton témoignage sur ton rêve de False Core @Patrick5 ! :yum:

Très amicalement,