Les systèmes de valeurs et l’égo

En Spirale Dynamique, les systèmes de valeurs, ou vMèmes, sont décrits comme des conteneurs inconscients qui structurent nos valeurs et nos pensées, dans lesquels nous allons exprimer en cohérence nos propres valeurs.

En Ennéagramme, nous définissons comme “égo” l’ensemble des automatismes inconscients de la personnalités.

Si l’on s’en tient à cette comparaison purement théorique et mentale, alors l’expression des vMèmes de la Spirale Dynamique est de l’ordre de l’égo.
Psychologiquement, l’idéal est donc d’utiliser notre observateur intérieur pour y voir plus clair.

L’expression d’un vMème se fait de manière automatique, non consciente, sans forcément activer notre conscience dans le présent, sans forcément habiter consciemment notre corps, sans forcément être au contact de nos qualités essentielles.
Par exemple, lorsque je suis une règle établie parce que la règle est là et que je me dois de la respecter, j’active le vMème DQ-Bleu. L’expérience subjective est : je dois le faire. Cela peut venir avec un sentiment de culpabilité future si je ne le fais pas (l’égo se projette dans le futur), voire un sentiment d’urgence. L’expérience vécue est clairement de l’égo.

Inversement, je vais prendre deux exemples :

  1. Une situation où je pourrais activer du CP-Rouge afin d’avoir plus d’assertivité dans un échange. Si cela ne vient pas automatiquement, je peux placer mon attention en conscience, dans le présent, et décider d’aller consciemment, librement, vers le système CP-Rouge. Il est alors familier (vu que c’est un système déjà intégré), et j’y accède en présence. Là, il ne s’agit plus d’égo, mais de conscience libre.
  2. Une situation où je pourrais activer du A’N’-Jaune afin de mieux appréhender la complexité d’un environnement de travail complexe et fonctionnant différent selon les strates. Si cela ne vient pas automatiquement, je peux placer mon attention en conscience dans le présent, activer consciemment les connaissances acquises sur la systémie et la théorie de la complexité, me connecter à mes émotions comme faisant partie du système (ce qui, au passage, fera une différence entre un A’N’-Jaune intégratif de FS-Vert, vis-à-vis d’un ER-Orange en rejet de FS-Vert). Là, je décide consciemment, librement, de vivre le présent en agissant selon une approche systémique.

Dans ces deux exemples, j’utilise consciemment les expressions de CP-Rouge et de A’N’-Jaune. La Spirale Dynamique identifie l’activation automatique de ces vMèmes.

Piste de réflexion : est-ce que activer volontairement un vMème est toujours de l’ordre de la Spirale Dynamique (auquel cas, l’ensemble des observations et des travaux liés à ce domaine restent utilisables), ou est-ce autre chose, peut-être une façon saine d’utiliser les acquis de la Spirale Dynamique en conscience ?

De votre côté, comment faites-vous la différence, dans l’expérience subjective, entre le vécu automatique d’un vMème et son activation volontaire ?

Très amicalement,
Patrick

Bonjour à tous,

Je ne pense pas que l’on puisse activer volontairement le vMème CP-ROUGE à un instant donné. On peut travailler à développer plus d’assertivité de manière générale (il y a bien des formations pour cela). Ou suivre une thérapie qui permettra de corriger ce qui dans notre histoire personnelle a fait que ce vMème s’est mal installé. Par contre vu que CP-ROUGE est associé à l’impulsivité, d’après moi il devrait s’activer instantanément dans un contexte qui le nécessite. Si cela ne s’est pas fait de manière automatique, que l’on ne ressent pas de honte et que l’on prend le temps de décider d’être plus assertif, c’est un autre V-Mème qui est à l’oeuvre.

Pour les autres V-Mèmes, je ne sais pas.

Très amicalement,
Claire

Merci pour ces échanges qui m’obligent à faire travailler mon centre mental :sweat_smile:

Par principe, j’ai du mal à penser qu’il puisse y avoir une exception pour le vMème CP-ROUGE.
Pour moi, le développement de l’assertivité permet d’activer en conscience notre instinctif. On se trouve alors au niveau de l’intuition (essence du centre instinctif).

D’autre part, le vMème CP-ROUGE ne se limite pas à l’impulsivité.
Autres caractéristiques de CP-ROUGE qui peuvent avoir une composante essentielle:

  • éviter d’être dominé
  • avoir le contrôle
  • se faire respecter
  • ne pas subir les conséquences de ses actes
  • courage
  • ruse
  • saisir sa chance

Il faudrait bien évidemment rentrer dans le détail de chacun de ces points, mais rien n’est « en soit » négatif et égotique dans tout cela. Je pense qu’il peut y avoir de la conscience et de l’essence en CP-ROUGE comme ailleurs.

Au plaisir de vous lire.

Lighyli.

Oui, c’est probablement ça. « Activer un vMème » ne fait pas forcément sens. Ce qui est « vMème » est le système de valeurs (automatique et inconscient) que Graves a identifié. Utiliser les conclusions de Graves hors du contexte qu’il a observé ne fait probablement plus sens.
Dans ce cas, parler de vMème, de CP-ROUGE ou de FS-VERT ne peut faire référence qu’aux automatismes que l’on produit et non au travail conscient que l’on pourrait effectuer sur les diverses caractéristiques et traits de caractères.

1 J'aime

Chic, on fait un sujet-traité sur chaque point ? :sweat_smile:

je dirais que si c’est fait de manière automatique en laissant le vMème s’exprimer inconsciemment, alors c’est de l’égo. Sinon, je suis d’accord, la « ruse » n’est pas « en soi » de l’égo, seulement si on la laisse s’exprimer de façon automatique et inconsciente.

Très amicalement,
Patrick

1 J'aime