Lectures du moment

Bonjour à tous,

Conseil de lecture de 3 livres passionnants à lire avec le modèle de la Spirale Dynamique en toile de fond.

Première suggestion: « Les dix millénaires oubliés qui ont fait l’histoire » (Jean-Paul Demoule)

Un excellent livre de relecture du passage des premiers niveaux de la SD: AN-BEIGE, BO-VIOLET, puis CP-ROUGE et DQ-BLEU.

Aucune mention de la SD dans ces pages, pourtant, quand on connait le modèle, les exemples présentés, les découvertes archéologiques les explications prennent de la couleur et le sens de ces évolutions apparait.

Deuxième suggestion similaire: « Homo Domesticus » (James C. Scott) sur une période un peu plus réduite (plutôt centrée autour de BO-VIOLET et CP-ROUGE) est une mine de références et une remise en contexte passionnante du mythe de la civilisation occidentale qui sauve le monde. James Scott démontre avec virtuosité que les premières cités et les premiers états n’ont pas été d’un seul coup la solution et l’évolution normale des chasseurs-cueilleurs. L’évolution a été lente et pas du tout naturelle. Là aussi, la connaissance de la SD met encore plus de couleurs dans la lecture.

Enfin, un 3e livre passionnant: « The Game » (Alessandro Barrico) sur notre période contemporaine et son centrage en ER-ORANGE.

Le livre décrit l’avènement de notre monde « numérique » et de la « révolution » que cela représente:

  • désintermédiation maximale
  • libéralisation (au sens positif du mot: ajout de liberté)
  • augmentation du monde par une numérisation massive
  • gamification de la société (« tout est jeu » en commençant par l’appendice numérique qu’est un iPhone)

Pour l’auteur, cette révolution est avant tout mentale.

Je fais le lien entre cette révolution mentale décrite avec l’évolution des capacités cérébrales nécessaires aux sauts de niveaux dans la SD…

La thèse de Barrico est que ce n’est pas la révolution numérique qui nous a changé, mais que c’est la révolution mentale pré-existante qui a été source de la révolution numérique.

Alessandro Barrico part de la nécessité de fuir le monde précédent (XXe siecle et ses 2 guerres mondiales si meurtrières) et la libération (liée à la désintermédiation) que représente le monde numérique.

En lisant le livre sous l’angle de la SD, je pense que le monde numérique décrit représente la quintescence des aspects positifs de ER-ORANGE avec tout ce qui a été fuit chez DQ-BLEU. Au XXe siècle DQ-BLEU était encore extrémement présent dans nos sociétés occidentales et la révolution numérique est un nettoyage de tout ce DQ-BLEU ancien.

Espérons que la révolution mentale décrite permettra aussi d’aborder l’arrivée d’un monde plus FS-VERT…

Ces sujets sont passionnants…

Lighyli.

1 J'aime